AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 * I'm a poor lonesome CowGirl } [Cas']

Aller en bas 
AuteurMessage
Jinx Winchester
* Elle, c'est l'Admin Sadique }

avatar

Féminin Nombre de messages : 519
Age : 28
Humeur : mon âme tombe dans le néant de la souffrance, mon cœur est déchiré. Pourquoi maman ?
Date d'inscription : 08/05/2008

Feuille de personnage
Groupe: The Descent
Pouvoirs: Electrokinésie
Relationships:

MessageSujet: * I'm a poor lonesome CowGirl } [Cas']   Jeu 12 Juin - 21:42



    Lorsque Jinx poussa la porte de l’Intimity sa journée venait tout juste de se terminée, il était près de minuit et la jeune femme n’avait pas dormit depuis deux jours, la fatigue se lisait sur ses traits et dans sa façon de marcher les épaules voûtées vers le sol, levant à peine les pieds, elle était certes fatiguer mais on pouvait aussi lire sur son visage une grande satisfaction, celle du travail accomplit et bien fait. Elle repéra Casey à l’autre bout du comptoir lui tournant le dos, voir la silhouette de son ami après deux jours passer seule loin de toute présence humaine la fit sourire, elle se sentait sale et exténuée mais elle n’aurait pas supporter de ne pas voir son ami dès son retour. Casey était son meilleur ami, l’homme qui comptait le plus dans sa vie, elle était la nuit et il était le jour, sa présence était comme un baume sur les plaies de son cœur brisé et recollé. Elle s’installa au comptoir après avoir déposer en douceur son sac sur le sol en bois, elle ôta son épaisse veste de cuir et se cala confortablement dans sa chaise haute à dossier, croisant ses longues jambes elle détacha sa masse de cheveux blonds et attendit. Elle regardait Casey évolué dans son Univers, servant un verre par ci, une tasse de café par là, souriant, blaguant, draguant. Casey était plein de vie, voila pourquoi elle avait tenu à passer ce soir là, pour que son meilleur ami lui apporte la chaleur qui lui avait manqué ses deux derniers jours.

    Jinx était partit « chasser » comme elle le disait si bien, il n’était pas rare qu’elle parte plusieurs jours, son ami depuis son retour avait sûrement prit l’habitude de ne pas la voir durant quelques jours voir quelques semaines, lorsque Jinx était sur la trace d’un « malfaiteur » il lui arrivait de ne pas donné signe de vie, mais cela faisait bien longtemps qu’elle n’avait pas quitté la ville et ses alentours. Elle s’était retrouvée loin de New York, très loin. La situation en ville n’était pas mirobolante dans les quartiers les plus dévastées, mais plus ont s’enfonçait dans les terres plus la misère devenait grande, Jinx n’aimait pas se retrouver en terrain découvert sans avoir une idée de ce qui l’attendait, durant ses deux jours de traques à la recherche d’un homme qui avait volé beaucoup d’argent à l’un de ses clients elle avait dû être constamment sur ses gardes, sursautant au moindre bruit suspect, elle s’était rendu non loin de New York, à 200 bornes de la ville elle avait pourtant eut l’impression d’avoir brusquement changer de pays, New York avait été en partie reconstruite et les citoyens survivant des explosions et des bombes s’étaient organisés pour survivre, New York était une grande ville, elle devait se remettre et renaître de ses cendres. Ca n’avait pas été le cas dans les petites bourgades au large de l’ancienne ville mondiale. La misère côtoyait le crime et la violence, Jinx avait eut son compte de malheur dans son enfance mais ce n’était rien comparé à ce que vivait les enfants dans ces petite villes.

    1 jours plus tôt Eagle Mere


    « Un double Whisky Patron » Annonça Jinx en s’asseyant au comptoir du bar, laissant tombé son sac au sol, elle ôta son pardessus dévoilant un dos nue rouge sang et un pantalon en cuir noir, elle croisa ses longues jambes sous le comptoir et détacha ses cheveux, laissant ses légères boucles retombés sur ses épaules.

    Ses yeux ne quittèrent pas le Barman tandis qu’il lui préparait son verre, mieux valait se méfier des gens dans ce genre de petite ville, elle était une étrangère, elle n’était pas la seule à être de passage dans ce bar mais elle préférait ne pas se laisser avoir, elle tenait à ne pas avoir à se servir de son pouvoir pas dans un lieu inconnu. Enfin pas si inconnu que cela à son arrivée elle avait adressé un regard détaché à la ronde, un regard faussement détachée, elle en avait profiter pour repéré les personnes potentiellement dangereuses, les issus de sorties et les objets pouvant servir d’armes. A présent elle sirotait son verre de Whisky en contemplant son reflet dans le miroir qui se trouvait derrière le comptoir, encore une de ses filles qui vend ses charmes au plus offrant pensaient sûrement les clients, le principal atout de la jeune femme résidait dans la fausse idée que se faisait les gens en la voyant pour la première fois : d’allure trop jeune pour exercée le métier de mercenaire ou de chasseur de prime, et bien trop jolie pour perdre son temps à se battre. Grossière erreur le proverbe méfier vous des apparences elles sont parfois trompeuses lui allait comme un gant.

    Jinx ne s’observait pas dans le miroir, bien au contraire, elle se servait du miroir pour observer un homme qui était installé au fond de la salle sur sa gauche, son client lui avait donné une description plutôt fidèle de cet homme, Jinx attendait qu’il se mette de profil avant d’entrer en action, elle attendait de voir la cicatrice qui défigurait sa joue gauche, en attendant elle buvait à petite gorgée son verre d’alcool appréciant sûrement le dernier verre qu’elle pourrait se payer d’ici à ce que son client lui remette l’argent promis pour cette mission. Une jeune serveuse travaillant dans la salle s’approcha de l’homme que la jeune mercenaire surveillait, lui masquant la vue quelques secondes, il y eut ce qui semblait être une conversation et la jeune femme acquiesça avant de se diriger vers le bar, l’homme se retourna pour suivre la jeune fille du regard, ou plutôt pour suivre sa jolie paire de fesse du regard, Jinx eut alors la confirmation de ces soupçons, restaient maintenant à le faire sortir d’ici… Pour ça elle ne voyait qu’un seul moyen, elle se fit servir deux verres de Tequila dans l’un deux elle versa un peu de somnifère, elle se dirigea ensuite vers la table de son futur « passager »…

    Une heure plus tard elle l’installait à l’arrière de sa Chevrolet menotté à une barre qu’elle avait elle-même posée au plafond, elle démarra et s’engagea sur la route pour quitter la petite ville, c’est alors que son pied écrasa la pédale de frein de toutes ses forces. Une petite fille d’environ 6 ans venait de surgir devant elle sur la route, les freins grincèrent, les pneus laissèrent une trace noire sur la chaussée, mais la voiture s’immobilisa à quelques centimètres de l’enfant sans lui avoir fait le moindre mal. Le cœur de Jinx battait la chamade dans sa poitrine, elle tremblait, elle avait eut peur, l’enfant quant à elle la fixait de ses grands yeux bleus sans sourciller, elle ne semblait pas avoir peur, au contraire elle semblait… Sereine et dans ses yeux Jinx lisait une chose qu’elle n’identifia que plus tard la haine de l’étranger. Le premier coup de batte faillit exploser le pare brise de la jeune femme, Jinx réagit aussitôt elle enclencha la marche arrière et appuya sur l’accélérateur, elle renversa quelques habitants sans grande violence mais entendre leur corps roulé sur la carrosserie n’avait rien de rassurant, elle était tombé dans une embuscade ce qu’elle redoutait le plus allait sûrement se produire, elle devrait utilisé son pouvoir si les choses s’aggravaient.

    Et les choses s’aggravèrent, elle avait ouvert la vitre avant côté conducteur avant de démarrée, les habitants se massant derrière sa voiture empêchait qu’elle prenne de la vitesse pour reculer plus rapidement et ce sortir de là. Une main surgit par la vitre avant et la saisit au cou l’empêchant de respirer, elle se vit tracter au dehors sans pouvoir résister à la pression qui pourrait se révéler mortelle sur son cou. Elle se retrouva plaquer au sol sans pouvoir réagir, l’étau autour de sa gorge se desserra brusquement, elle avala goulûment l’air qui s’offrait enfin à elle, elle sentait des mains sur elle tâtant ses poches, et en retirant leur contenu, lorsqu’elle eut suffisamment récupéré d’oxygène, elle se concentra. L’air sembla se charger d’électricité statique, les mains sur elle furent brusquement électrocuté par un vif courant électrique, Jinx n’y avait pas mit de puissance, ce fut suffisant pour que les mains s’éloignent le temps que Jinx génèrent suffisamment d’électricité autour d’elle pour les effrayer, le vide se fit près d’elle en un instant, elle se releva le corps parcourut par de fines lignes bleus, les habitants reculèrent un peu plus, Jinx concentra son énergie dans ses mains formant une boule d’énergie qu’elle laissa en suspension dans sa paume. Elle parcourut l’assemblée du regard, ils étaient encore nombreux à entourer la voiture.

    - « Maintenant on recule gentiment et on laisse la demoiselle s’en aller s’est comprit, où alors je vais me mettre très en colère. » Déclara t-elle d’une voix froide, pour prouver la vérité de sa menace elle envoya une décharger d’en une boite au lettre rouillé et déjà défoncé qui explosa, aussitôt il eut un mouvement de foule et l’horizon de bâtiments explosés réapparut à la vue de la jeune femme.

    Elle monta en voiture sans demander son reste, la dernière chose qu’elle vit de cette ville fut le regard de cette fillette qui la regarda quitter la ville, ses yeux étaient froids, froids et emplis de haine…

    Intimity, actuellement


    Jinx releva les yeux se concentrant sur son ami, il ne l’avait toujours pas vu, Jinx décida de rectifier le tire avant de repartir au pays de la tourmente.

    - « Hey Barman on a soif ici ! » Lança t-elle en prenant une voix plus grave et un fort accent du Texas, ses voisins de bar en furent médusés ce qui accentua le sourire de la jolie blonde.


_________________



    I Try to Be Someone Else
    Someone You Can Be Proud
    But It's Not So Easy
    But I promess You, I try

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://south-of-heaven.jdrforum.com
Casey Lawrence
* Lui, c'est l'Admin Sympa }

avatar

Nombre de messages : 288
Age : 27
Humeur : Over book'
Date d'inscription : 11/05/2008

Feuille de personnage
Groupe: The Descent
Pouvoirs: Télékinésie
Relationships:

MessageSujet: Re: * I'm a poor lonesome CowGirl } [Cas']   Sam 14 Juin - 18:01

    Ce soir, le jeune Casey ne chômait pas… Il avait à peine le temps de s’accorder 2 minutes de pause, c’est pour dire. Mais il prenait plaisir à travailler ici… Ce bar, c’était un peu comme un refuge à ses yeux, sa deuxième maison. Il y aimait l’ambiance, les clients étaient aussi simples que l’endroit en lui-même, et ça lui permettait surtout de gagner sa vie et de la mener correctement. De plus, quand il travaillait, il n’avait pas le temps de penser à ses petits problèmes et à son quotidien parfois mouvementé. Il n’y avait que le timing qui demeurait omniprésent, et la satisfaction de la clientèle. Pourtant, aujourd’hui il avait eu plusieurs pensées pour Jinx, se demandant bien où elle était encore passée, ce qu’elle avait encore entreprit, et dans quelle galère elle s’était fourrée… Il avait l’habitude de ces histoires, et l’inquiétude était toujours au rendez-vous quand il ne la voyait pas durant plusieurs jours de suite. Il avait confiance en elle pourtant, sachant qu’elle savait se défendre, mais c’était bien plus fort que lui, son côté protecteur prenait le dessus sur le reste. Il ne voulait que son bien, comme un grand frère qui garde en permanence un œil vigilant sur sa sœur cadette. Le monde qui l’entourait ce soir, ces nombreuses commandes lui permettaient de penser à autre chose qu’aux potentiels ennuis de la blondinette. Il pouvait alors discuter, rire, et plaisanter avec les habitués, tout en poursuivant sa nuit de boulot. Et il était en pleine forme pour cela…

    Ce matin, enfin plutôt ce midi…
    En effet, le petit Cas’ avait profité dignement de son lit, s’offrant une belle grâce matinée. Quittant ses draps frais pour se lever et affronter la réalité de la vie, alors qu’il pouvait rêvasser ? La question ne se posait même pas voyons ! Il ne prenait son service que plus tard dans la journée, alors il pouvait prétendre contribuer au bon déroulement de la soirée à venir. Il fallait qu’il soit en forme, et traînasser au lit était une bonne idée pour s’assurer d’être en pleine forme ! La tête enfouie dans l’oreiller, il se décida tout de même à faire face au timide soleil qui éclairait la chambre de ses doux rayons. Fronçant un peu les sourcils, il mit quelques secondes pour s’y habituer, puis finalement ouvrit les yeux et posa son regard sur un cadre à photo, posé sur sa table de chevet. Photo de sa mère aux côtés de son défunt père, et dans les bras de se dernier, un petit garçon de 4 ans tout au plus, lui-même. Ce que cette présence familiale pouvait lui manquer… Sa mère était restée à Paris, ne souhaitant pas faire ressurgir un tas de souvenirs, pouvant blesser à nouveau son cœur qui n’avait jamais réussi à cicatriser. Heureusement pour Casey, il avait retrouvé Jinx, ce qui compensait un peu ces impressions de manque. Le jeune homme se redressa et resta assit sur le bord de son lit quelques secondes, adressant un dernier regard à la photographie, pour finir par s’étirer. Il aimait prendre son temps, et ça se voyait… Passant sa main dans ses cheveux, il tentait de se réveiller, mais il savait bien que seule une bonne douche pouvait effacer ces marques de son visage, ses petits yeux encore endormi, et sa coupe de cheveux « coiffée/décoiffée ». Certes c’était un genre que Cas’ adoptait parfois, mais c’était bien rare ! Du moins quand c’était le cas, il prenait le soin de le dissimuler sous un bonnet ou une casquette. Une douche s’imposait afin de bien commencer la journée, enfin ce qu’il en restait !

    Un peu plus tard
    Une fois réveillé et en forme, Casey était très efficace. Si, si, je vous assure ! Son après-midi n’avait rien de bien extraordinaire, mais comme à son habitude, il y mettait toujours de la bonne volonté et de l’entrain. Casey était comme ça, sa bonne humeur il la partageait et c’était une façon de faire face au quotidien. Il se rendait au Trinity, afin de prendre son service. Son temps jusqu’à présent il l’avait occupé en composant quelques morceaux. La musique était sa vie, c’était le cas de le dire, car rares étaient les journées passées sans jouer ne serait-ce 5 minutes de guitare. Il arriva donc bien vite devant les portes du bar, et poussant ces dernières, il pris comme possession des lieux. Il était dans son élément ça se voyait bien… Personne n’aurait pu en douter, Casey était comme chez lui. Il alla directement poser son sac en bandoulière en tissu beige, dans l’espèce d’arrière boutique qui lui servait de vestiaire, puis il entreprit alors d’ouvrir les stores afin de faire entrer la lumière du jour dans ce si belle endroit, avant que le soleil de décide de céder sa place à la lune. Il ne mis pas longtemps pour tout mettre en place et finalement ouvrir le bar. Prendre son service… Pour certain ça pouvait être quelque chose d’horrible. Après tout, on préfère toujours les vacances au boulot, non ? Mais pour Casey ce n’était pas grave… C’était un plaisir même ! Comme une grande cours de récréation, alors qu’il retrouvait son âme d’enfant où un rien pouvait lui faire plaisir. Il tourna le petit écriteaux du côté « Open » et se retourna, son regard se posant alors sur le bar. Combien de fois était monté sur ce comptoir et avait-il fait son petit show ? Il ne les comptait plus… C’était un pur de bonheur de se retrouver en face de ce petit monde, et de pouvoir partager alors la musique et la passion qui l’habitait. On pouvait dire qu’il avait le rythme dans la peau… Avançant le long du bar, en enchaînant divers petits pas de danse complètement improvisés, laissant sa voix se faire entendre sans pour autant forcer, et se laissant guider par les notes qui semblaient venir d’elles même. Un vrai petit artiste ce Casey ! Cela ne l’empêchait pas de travailler, au contraire même ! Il était assez efficace, et toujours serviable et agréable. Un bon client pouvait lui demander n’importe quoi, il était prêt à le servir. Il restait très professionnel, la clientèle restant ce qu’elle était, ni plus, ni moins, mais pour lui la convivialité devait demeurer présente, car sans ça, l’Intimity porterait très mal son nom. Ce soir il espérait voir Jinx passer le seuil de la porte… Il en doutait pourtant, car ces derniers temps il n’avait eu aucunes nouvelles de la blondinettes. Mais l’envie de la voir s’installer au comptoir et l’entendre le taquiner comme elle en avait l’habitude n’en était pas moindre. Pour l’instant il devait se concentrer sur son travail, et c’est tout en sifflotant que Cas’ entreprit alors de descendre les chaises des tables au centre de la pièce, afin d’aménager correctement l’espace.

    Retour au comptoir, minuit passé…
    Casey n’avait donc pas vu son amie faire son entrée dans le bar. Il était bien trop occupé à servir les quelques clients qui bavardaient au comptoir. Il ne pouvait pas, en plus de faire son job, surveiller la porte ! Il plaisantait avec eux, accoudé sur le plan de travail, prenant deux petites minutes de pause pour souffler. Il y avait pas mal de monde ce soir, même si ce n’était pas encore la foule. L’Intimity restait un endroit animé et pas mal fréquenté… Alors qu’il débarrassait le verre qu’un client venait de vider, d’un seul trait, il entendit une voix bien familière. Au début il pensa à une hallucination, comme cela avait déjà pu lui arriver. Il ne souhaitait pas se retourner et être à nouveau déçu en fait… Croire qu’elle était de retour, et ne voir personne était la dernière de ses envies. Mais en sentant les regards des autres clients se tourner dans la direction de cette voix, il ne pu s’empêcher de relever la tête. C’était bien elle, sa blondinette préféré.


    « T’as mérité ton verre, fillette ? »

    Rien n’allait sans un brin de provocation entre eux, entamant alors un petit jeu, une sorte de joute verbale. Elle savait qu’il n’appréciait pas tellement ces silences radio, qui n’avaient pour effet que de nourrir son inquiétude pour elle. Et pourtant ce n’est pas ça qui l’a motivait à y remédier. A croire que ça l’amusait de savoir qu’il pouvait avait des craintes vis-à-vis de ces activités. Il esquissa un petit sourire en coin, et s’approcha d’elle tout en essuyant le verre qu’il venait tout juste de rincer.

    « Que me vaut l’honneur de ta présence ici… Euh… Cendrillon ? »

    En gros : « Etonnant de te voir là ma chère… », avec pour supplément : « T’as besoin d’une douche beauté ! ». Son sourire s’accentua doucement, alors qu’il la détaillait du regard, observant ses traits fatigués et sa petite mine.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jinx Winchester
* Elle, c'est l'Admin Sadique }

avatar

Féminin Nombre de messages : 519
Age : 28
Humeur : mon âme tombe dans le néant de la souffrance, mon cœur est déchiré. Pourquoi maman ?
Date d'inscription : 08/05/2008

Feuille de personnage
Groupe: The Descent
Pouvoirs: Electrokinésie
Relationships:

MessageSujet: Re: * I'm a poor lonesome CowGirl } [Cas']   Dim 29 Juin - 12:22

    Jinx souriait en observant Casey du coin de l’œil, plongée dans les souvenirs de sa traque, Casey, sa bouée de sauvetage, le seul être au monde qui valait qu’elle revienne entière de chaque chasse, Casey avait perdu son père, elle avait perdu ses parents, il était sa seule et unique famille, elle lui devait de revenir vivante, elle n’aurait pas aimé lui infligé ce qu’elle avait ressentit lorsque deux des personnes les plus importantes de sa vie était morte, la troisième se trouvait dans un état végétatif à l’hôpital, Casey avait beau être la personne la plus importante de la vie de la jeune femme, Jinx ne lui avait jamais parler de James.

    Elle se mit alors à repenser à son enfance avec Casey, à comment elle était « avant » l’accident, car c’était ainsi qu’elle appelait ce qui s’était produit avec James, un accident, c’était un accident, alors pourquoi n’y croyait elle pas ? Enfin… Elle chassa ces pensées de son esprit. Casey, son petit Cas’, elle n’en voulait pas au Lawrence de l’avoir déposée dans un orphelinat, elle n’en voulait pas a la mère de Casey d’être partit en France en emmenant son petit garçon, elle savait que c’était ce que ses parents auraient voulus pour elle, qu’on ne la retrouve pas, elle n’avait jamais su pourquoi et comment ils étaient morts mais elle savait une chose, une seule et unique chose, ses parents avaient peurs, ils se cachaient et se sentaient constamment en danger. La meilleure chose à faire était de perdre la trace de leur fille en la masquant aux yeux de tous. Mais tout au long de son adolescence et de son enfance, Casey avait manqué à Jinx. Son tempérament doux et calme, la lueur malicieuse en permanence dans ses yeux, sa façon de la provoquer, même à cinq ans. Lorsqu’il était revenu de France et qu’il s’était revu, Jinx n’avait jamais été aussi heureuse, c’était un peu comme si quelqu’un lui avait redonné une partie de son cœur, comme si elle avait retrouvé un frère qu’elle avait cru mort depuis des années. Leur retrouvaille s’était fait par une folle coïncidence, Jinx de l’argent plein les poches s’était offerte une tournée des bars afin de fêter une bonne chasse à l’homme. Elle ignorait tout de son passé, sauf bien sur qu’elle possédait un don inexplicable et hors du commun qui lui assurait un avenir certain mais aussi pas mal d’embêtements, nombreux étaient ceux qui auraient été ravis de livrer un cobaye pareil au gouvernement. Elle s’était posé au comptoir d’un bar choisit au hasard, l’Intimity et avait commander une bouteille de bourbon en souriant au barman plutôt mignon qui lui avait demander ce qu’elle boirait. Elle s’était tournée pour détailler la salle du regard et évalué l’ambiance qui y régnait, l’envie de danser tiraillait chaque partie de son être, elle avait laissé sa commande en suspend et s’était dirigé sur la piste de danse. Se mêlant à la foule elle avait laissé la tension qu’elle avait accumulée se libérer alors que son corps accordait ses mouvement sur le rythme accélérer de la musique, une sorte de tango remixer. Pour une gosse des rues elle se débrouillait plutôt bien en danse de salon, l’avantage d’être sortit avec un « fils de riche », c’était James qui lui avait apprit à danser ce style de danse en prévisions de la présentation à ses parents, qui avait d’ailleurs été un désastre. Jinx accorda les pas basique de cette danse de l’amour et de la séduction avec quelques mouvements de hip hop. Aussitôt un cavalier se présenta à elle accordant ses pas sur ceux que la jeune femme s’employait à inventer au fur et à mesure. Jinx dansa un long moment avec lui, le rejetant et l’attirant tour à tour à elle comme le voulait le Tango, mais comme d’habitude à la fin de la danse elle s’évapora de la piste, satisfaite, Jinx était une allumeuse pour beaucoup, elle jouait puis vous jetait sans aller jusqu’au bout, pour d’autre c’était simplement une fille de son temps, par les temps qui courrait à qui pouvait on se fié ? Mais ce n’était ni l’un ni l’autre, quand un homme s’intéressait trop à elle Jinx préférait l’éloigner avant que l’irréparable se produise à nouveau, elle ne voulait pas que tout se reproduise. Bref, après cette danse elle était retournée au comptoir où sa bouteille l’attendait avec un verre à Whisky elle s’était servit un verre et l’avait déguster, elle n’avait pas entendu le barman revenir vers elle.


    « Jolie prestation » Complimenta t-il avec un sourire.
    « Merci, jolie sourire » Répondit elle en souriant malicieusement.

    Elle plongea son regard dans le sien, c’est alors que le déclique se produisit dans l’esprit de la jeune femme, il avait beaucoup changé en près de quinze ans, mais c’était lui, ses yeux, ce ne pouvait être que lui, qui d’autre.

    « Casey/Jinx » L’exclamation était sortit en même temps de leur gorge tandis qu’un sourire si particulier se peignait sur leurs visages…

    Lorsque Casey prit conscience de la présence de sa meilleure amie assise au comptoir, Jinx ne pu s’empêcher de se mettre à sourire, lorsqu’il avait levé la tête vers elle, elle avait aperçut durant une fraction de seconde du soulagement dans les yeux du jeune homme, il s’était inquiété pour elle. Mais Casey avait raison savoir qu’il s’inquiétait quand il ne la voyait pas revenir n’était pas une raison suffisante pour qu’elle l’informe quand elle partait « chasser », elle aimait savoir que jusqu’à ce qu’elle face son apparition, ici ou à son appartement, Casey s’inquiétait pour elle, se demandait ce qui lui était arrivé. Et elle n’aurait pour rien au monde changer cela, une personne se préoccupait d’elle sur terre, elle n’allait pas changer cela. Pour répondre à la provocation de son ami, la jeune femme sortie de la poche de son jean une petite liasse de billet.

    « Alors je peux l’avoir ce verre beau brun où il faut que je me déshabille pour obtenir qu’un de ses gentils monsieur me paye un verre ? »

    Le provoqua t-elle, le pire c’est qu’elle aurait été capable de se déshabiller sur ce comptoir pour obtenir ce qu’elle voulait. Elle n’aimait pas juste alimenté leur joute verbale si particulière, non ce que Jinx aimait c’était la montée d’adrénaline, la provocation. Elle avait un tempérament « électrique », tout comme son pouvoir, elle aimait tester les limites de ceux qui l’entourait. Casey eut ce petit sourire en coin qui faisait ressortir ses fossettes et qui faisait fondre toutes les filles présentes au comptoir, ce sourire il était pour elle, et eut pour effet de faire se braquer des regards haineux et envieux sur elle. Et oui elle était la meilleure amie du barman canon, mais Jinx s’était habitué à ce genre de comportement, c’était le risque d’être amie avec un garçon : drôle, gentil, intelligent, talentueux et beau gosse. Casey s’attira quant à lui des regards tout aussi méchant lorsqu’il s’approcha d’elle, ses messieurs n’appréciaient pas qu’il vienne apparemment lui servir un verre, le spectacle de la jolie blonde nue n’aurait pas été pour leurs déplairent. Casey eut alors la phrase qui tue et qui fit rire la jeune femme faisant s’évanouir toute la tension accumulée ses derniers jours. « Que me vaut l’honneur de ta présence ici… Euh… Cendrillon ? », en gros tiens mais ce que tu es de retour sans m’avoir prévenu que tu étais partis vers de verdoyants horizons et apparemment ses horizons n’étaient pas si verdoyant que ça vu que tu es couverte de boue.

    Jinx feinta de prendre un air concentrée, elle fit la blonde qui réfléchissait intensément durant plusieurs secondes avant de mimer l’idée de génie.

    « Ca y est ! Je viens de comprendre ! Quoi ? Mais pourquoi tu es incapable de garder une copine plus de dix minutes ! Avec autant de délicatesse c’est même surprenant qu’elle puisse ne serrait ce qu’envisager de sortir avec toi ! Si tu les appelais Cendrillon, même si le conte finit bien et qu’elle se marie avec le Prince, je comprends que l’idée d’être traitée de souillon ne leur ait pas plus ! Mais tu ne l’as apparemment pas encore comprit, alors je vais te le répéter une nouvelle fois, les filles veulent des compliments, de la poésie, elles ne veulent pas être comparés à une esclave ! » Elle accompagna sa réplique d’un petit sourire en coin, preuve qu’elle ne pensait pas ce qu’elle disait. Elle se redressa sur la pointe des pieds et s’appuya sur le comptoir vernis afin de planter un baiser sur la joue de son meilleur ami et de lui glisser à l’oreille « Toi aussi tu m’as manqués »


_________________



    I Try to Be Someone Else
    Someone You Can Be Proud
    But It's Not So Easy
    But I promess You, I try

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://south-of-heaven.jdrforum.com
Casey Lawrence
* Lui, c'est l'Admin Sympa }

avatar

Nombre de messages : 288
Age : 27
Humeur : Over book'
Date d'inscription : 11/05/2008

Feuille de personnage
Groupe: The Descent
Pouvoirs: Télékinésie
Relationships:

MessageSujet: Re: * I'm a poor lonesome CowGirl } [Cas']   Jeu 7 Aoû - 10:32

    L’inquiétude… Ce sentiment si fort qui vous prend et vous emporte, dans un élan de surprise sans que vous n vous en rendiez compte… Casey le connaissait si bien ce sentiment. S’en était presque devenu une habitude. Depuis l’âge de l’adolescence, quand il ouvrit les yeux sur le monde et pris conscience de ce qui l’entourait, le jeune homme fit la rencontre de Mme L’inquiétude. Celle qui allait le suivre durant les années à venir, sans pour autant le prévenir à l’avance. Etant plus jeune (bien qu’il ne soit pas vieux au jour d’aujourd’hui, vous me suivez ?) c’était pour sa mère que Cas’ s’inquiétait. Ayant perdu son père du jour au lendemain sans avoir une explication des plus claire, vous pensez bien qu’il faisait très attention à l’environnement dans lequel ils évoluait tout deux, ce qui pouvait les entourer. Et que quelqu’un semblait trop louche à ses yeux, il mettait comme on dit les points sur les « i », se protégeait comme il le pouvait, veillait sur sa mère… Quoi de plus normal après tout ? A présent, avec Jinx, il se voulait tout aussi protecteur, bien qu’il ne puisse pas être aussi présent qu’il ne l’était par le passé avec le reste de sa famille.

    Jinx faisait partie des personnes dites « essentielles » à la vie du jeune Lawrence. Un peu comme si elle occupait une place dans son Top 3, sur le podium de son cœur… Sans elle, il serait bien perdu. Sans trop savoir pourquoi, il avait besoin d’elle, de sa présence, pour obtenir alors un certain équilibre dans sa vie. Oui je sais… La blondinette n’était pas l’exemple même d’une vie équilibrée et sans embrouilles, mais peut-être que c’était pour ça aussi qu’il en avait cette impression. La vie de Casey n’était pas aussi calme qu’elle ne le paraissait en réalité. Pour beaucoup, c’était un simple barman, musicien à ses heures perdues, passionné et rêveur… Le genre d’homme qui voudrait refaire le monde en chantant ! Personne ne connaissait le don qu’il possédait, ou du moins pas grand monde… Et de ce fait, on était loin de se douter qu’il s’était déjà fait traquer, sans en connaître les raisons.

    Cela remontait à deux jours tout au plus… Il était sortit avec un ami, son meilleur ami, et ce dernier l’avait traîné dans un club, soit disant à la mode. Dans cette ville tout était question de point de vue hein ! Enfin passons… Il l’avait suivi sans rien dire, mais n’en pensant pas moins. Sur place Kévin était parti en chasse, la chasse aux jolies filles, encourageant Casey à en faire de même. Mais il n’avait pas la tête à ça… Et pourtant ce n’était pas les occasions qui manquaient ! Pas mal de demoiselles lui adressaient des regards pour le moins insistants. Qu’est-ce qu’il avait ce soir ? C’est l’effet t-shirt bleu ciel sous une veste de costume ? Le baggy peut-être ? Euh… Casey n’y prêtait pas tellement attention en fait, et se fichait des motivations des miss. Accoudé au comptoir, il avait commandé une vodka frappée, et attendait patiemment son verre. Arf ! Ca aurait été lui derrière le comptoir le client n’aurait pas attendu ainsi, soyez en sûr ! La serveuse, dont la vulgarité dépassait tout ce que vous pouvez imaginer, semblait occupée à discuter avec sa collègue. Cas’ leva de nouveau la main, histoire de lui montrer qu’il n’était pas mort assoiffé entre temps… En rebaissant le bras, il pu alors remarquer la présence d’une jolie blonde qui venait de s’asseoir à ses côtés. Ils échangèrent un rapide regard, et je peux vous dire qu’à présent il le reconnaîtrait entre mille ! Car Casey ne su que bien après que derrière les airs angéliques de ce joli visage, aux traits si fins, cette fille ne lui voulait pas du bien. Pourquoi ? S’il seulement il le savait ! Le comble c’est qu’il n’en avait pas la moindre idée… La soirée, il l’avait finit au pas de course, poursuivit par la jeune femme. Et elle ne « désirait pas son corps » hein ! Ou alors elle le voulait inerte sur le sol… A voir…

    Enfin tout ça, même Jinx n’en savait rien. Et il n’allait pas lui en parler, alors qu’elle venait tout juste de passer le seuil de la porte. Elle avait demandé un verre, et par simple provocation il se questionnait sur le fait qu’elle l’ai mérité ou non. User de provocation avec la miss ne faisait qu’entamer une petite joute verbale, il le savait bien, et s’en amusait. Voilà qu’elle menaçait de se déshabiller sur le comptoir pour se voir offrir un verre.


    « Dans ce cas vous vous êtes trompé d’établissement mademoiselle… »

    Il s’approcha finalement d’elle, restant toujours derrière le comptoir, laissant se dessiner un sourire sur ses fines lèvres. Il allait lui servir son verre, juste pour voir cesser ces regards pesants et insistants dans leur direction, de ces hommes n’attendant qu’une chose, qu’elle passe à l’acte. Non mais jamais il ne la laisserait faire une chose pareil ! Ils avaient vraiment eut de l’espoir eux ! Tsss ! Puis il la questionna alors sur les raisons de sa venue, emplissant sa question de sous-entendus. Cela eut pour effet de la faire rire, ce qui accentua le sourire du jeune homme. Rien que son rire lui avait manqué… Elle feinta de se concentré sérieusement pour assimiler ce qu’il venait de lui dire, et face à ce spectacle Cas’ se retint de lui faire une nouvelle réflexion. Une à la fois voyons… Laissons-la répondre à la première hein ! Alors soit disant il n’arrivait pas à garder une petite amie plus de dix minutes ? Bah sympa la vision qu’elle avait de lui ! N’importe quoi ! xD Mais son sourire la trompait, montrant alors qu’elle était encore et toujours plongée dans leur petit jeu. Il eut droit par la suite à un bisou, qui attira des regards bien haineux sur leurs deux personnes. Tout deux enviés… Jinx pour le simple fait d’embrassé le beau brun, et Cas’ pour avoir reçu un baiser, innocent certes, mais un baiser tout de même ! Un bisou reste ce qu’il ait, et évolue suivant où il est déposé. La joue, c’est rien et pourtant… On le jalousait ! Elle lui murmura qu’il lui avait aussi manqué et à ça, il répondit par un petit clin d’œil. Traduction : « Tu me connais mieux que personne toi ! »

    « Alors… T’es venue pour m’apprendre des choses que je sais déjà ou… ? Non parce que tu crois que je suis musicien pourquoi ? J’ai déjà compris tout ce que tu viens de m’expliquer. »

    Il lui lança un regard en coin, accompagné d'un sourire alors qu'il finissait de la servir. Il lui tendit son verre et ajouta :

    « J'ai hésité entre ça et un simple sirop de grenadine... Mais goûte et dis-moi ce que t'en pense... »

    Pas d'inquiétude à avoir, rien de néfaste pour la santé mademoiselle Winchester ! Il s'agissait d'un simple coktail, à base de jus de fruit, avec un soupçon d'alcool, doux et sucré... Secret de Casey, vous m'en direz des nouvelles ! xD

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jinx Winchester
* Elle, c'est l'Admin Sadique }

avatar

Féminin Nombre de messages : 519
Age : 28
Humeur : mon âme tombe dans le néant de la souffrance, mon cœur est déchiré. Pourquoi maman ?
Date d'inscription : 08/05/2008

Feuille de personnage
Groupe: The Descent
Pouvoirs: Electrokinésie
Relationships:

MessageSujet: Re: * I'm a poor lonesome CowGirl } [Cas']   Dim 10 Aoû - 16:31

    Entre Casey et Jinx l’affection était réciproque, ils s’aimaient tout le deux, la perte de l’un pour l’autre aurait été vécut avec une douloureuse fatalité, ils avaient déjà tellement perdu, l’un peut être plus que l’autre, mais ils portaient tout les deux en eux une blessure si profonde et si douloureuse que même malgré les années ils souffraient encore de leur perte. Jinx n’avait pas choisit ce métier parce qu’elle était hors du commun, mais parce que c’était ce que son cœur lui dictait de faire, mais Casey désapprouvait parfois son choix, elle risquait souvent sa vie, et bien qu’il fut au courant de ses dons, il ne pouvait s’empêcher d’avoir pour elle, tout comme elle s’inquiétait pour lui. Certes elle était chasseur de prime, mais il était Barman, dans un bar avec une fréquentation importante et un chiffre d’affaire plus que correcte, Jinx avait toujours eut peur qu’un soir on le braque, Casey faisait très souvent l’ouverture ou la fermeture, elle savait ce que c’était pour travailler de temps à autre au States América comme barmaid. Casey avait un pouvoir exceptionnel, la télékinésie, mais parfois elle avait peur, elle savait qu’un imprévu peu arriver sans prévenir, et s’il se faisait braquer en fermant le bar, s’il s’interposait dans une bagarre d’ivrogne et se prenait un coup de couteau ou pire une balle, et si, et si, et si…
    Et si elle le perdait ? Elle se posait toute ses questions alors qu’il exerçait une profession plutôt tranquille et qu’il pouvait se défendre, alors quelles horreurs pouvaient bien traverser l’esprit du jeune homme lorsqu’il avait peur pour elle, chasseur de prime, s’éloignant bien souvent des secteurs dit « surs ». Bien sur comme a chaque fois qu’elle y pensait Jinx se promit de l’informer la prochaine fois qu’elle partirait, mais comme toujours elle finirait par oublier de l’appeler ou de venir le voir, une traque commençait bien souvent sur les chapeaux de roues, elle était engager et partait une heure plus tard, et elle se plongeait dans le travail. Et elle oubliait de le prévenir, à chaque fois. Elle était ainsi, aspirant toujours à la liberté, se faufilant hors du champ de vision de ceux qui l’aimaient pour ne pas se sentir piéger par cet amour qu’elle ne pensait pas mériter.

    Bien sur elle aimait que Casey s’occupe d’elle, il avait toujours veiller sur elle à sa façon depuis son retour, éloignant les hommes un peu trop tumultueux de son amie, la tempérant lorsqu’elle semblait sur le point d’exploser face à un autre être humain. Il avait toujours été là pour la calmer, l’écouter lorsqu’elle sentait que son don devenait incontrôlable, lorsqu’elle revenait à bout d’une chasse difficile. Un peu comme ce soir, le retrouver lui faisait du bien, rien que le voir sourire mettait du baume sur son cœur, elle avait sentit le contrôle lui échapper, cette partie sombre en elle prendre le dessus, elle avait visée une poubelle mais elle aurait pu viser un homme, dans son esprit à ce moment cela n’avait fait aucune différence pour elle. Et cette petite fille l’avait troublé, son regard sur elle, cette haine chez un enfant aussi jeune, comment était ce possible ? Ce monde était devenu un enfer, un enfer pour chaque être humain y habitant. Peut être pouvait elle changer quelque chose, faire bouger les choses en se servant de son pouvoir ? Peut être pouvait elle aider la police autrement qu’en se faisant de l’argent sur le dos d’escroc rechercher par tout un tas de type infréquentable ?

    Mais si leurs dons étaient une bénédiction, pourquoi avait-ils perdus des être chers ? Le prix a payé pour avoir la capacité de faire bouger les choses ? Ses deux parents étaient morts assassiner par un quelconque voyous, comment aurait elle pu vouloir aider l’humanité après qu’un inconnu sans aucune raison valable est tué ses parents ? Pour Jinx sauver le monde était impossible, l’humanité ne méritait pas d’être sauver, elle ne serait jamais le soldat apportant la victoire à l’Alliance ou au Chinois, non ce qu’elle voulait s’était vivre, vivre et protéger ceux qu’elle aimait, travailler suffisamment pour finir de payer son appartement et pouvoir s’amuser. Elle arrêtait des criminels mais elle avait également parfois livrer des hommes honnêtes à des criminels, elle n’en dormait pas moins bien la nuit, elle était comme tout le monde, elle fermait les yeux en échange d’une certaine somme d’argent. Une loi qu’elle avait apprit dans la rue, tout le monde à un prix, personne n’est au dessus de la corruption, pas dans ce monde. Mais elle ne parlait presque jamais de son travail, pas même à Casey, il y avait des choses qu’ils devaient ignorer pour son bien. Alors Jinx chassa ses pensées de son esprit, elle voulait profiter de ses retrouvailles avec son meilleur ami. Elle le provoquait volontairement pour obtenir un verre, que la maison lui offrirait comme toujours, elle alla jusqu'à le menacer de se déshabiller pour obtenir ce qu’elle voulait, ce a quoi Casey répondit qu’elle se trompait d’établissement dans ce cas là.


    « Zut, il faudra donc que je m’en aille a l’autre bout de la ville, mais mes pauvres pieds sont déjà si fatiguer, je crois que je vais tout de même rester, même si le barman de cet endroit est tout ce que je déteste. »

    Lança t-elle malicieuse en croisant les jambes sous le comptoir, sa tenue de travail était sexy certes mais sale, un petit contact prolongée avec le sol avait eut pour effet de tacher ses affaire, depuis l’arrestation de l’homme qu’elle traquait elle n’avait pas eut le temps de se changer, son dos nu rouge à lacet était recouvert par endroit d’une fine pellicule de poussière et son pantalon de cuir ne brillait plus de mille feu seul ses cheveux semblaient propre, son visage bien que pale l’était également tout comme ses bras, Jinx avait eut le temps de faire une toilette sommaire dans les vestiaires du bar où elle avait retrouvé son client. Mais qu’elle soit « sale » ne semblait pas rebuter les clients de Casey, après tout dans une ville en ruine tout le monde était un jour où l’autre recouvert de poussière. Jinx ôta les tallons aiguilles qu’elle portait alors que Casey s’approchait d’elle, plus par commodité que par envie de provoquer les instincts des hommes présent, ses pieds étaient endoloris et ses petits petons couverts d’ampoules, elle n’avait pas non plus fait de pose repos lors du trajet de retour, ses pieds en subissaient les conséquences. Lorsqu’il fut devant elle, séparé d’elle seulement par le comptoir elle se hissa sur la pointe des pieds, ouïe, et déposa un baiser sur sa joue en lui murmurant qu’il lui avait manqué, il répondit par un clin d’œil dont elle décrypta immédiatement le sens.

    « Mince alors je pensais pas que jouer trois accords de guitare et fredonné trois cinq mots faisaient maintenant de quelqu’un un musicien. » Elle plaisantait encore, Casey était le meilleur musicien qu’elle connaissait, il y avait quelque chose dans sa voix, dans sa manière de jouer qui le rendait unique, il avait de l’or dans les mains et pas seulement pour faire de supers cocktails !

    En parlant de Cocktail, le beau brun qui lui servait de meilleur ami était justement en train de lui servir un verre, lorsqu’il lui tendit avec un « dit mois ce que t’en pense » elle se mit à sourire, encore une invention spécialement préparée pour elle, c’est ce qui plaisait souvent aux femmes qui fréquentaient Casey son inventivité, dois je précisé que les femmes en questions n’avaient jamais mérité son meilleur ami aux yeux de Jinx. Jalouse ? Non, protectrice ? Oui. La jeune femme trempa ses lèvres dans le verre qu’elle venait de récupérer. Umh apprécia t-elle mentalement, pas mauvais, même très bon, une touche sucré masquant le goût amer de l’alcool, et quelques bulles, qu’est ce que ça pouvait bien être ?


    « Umh je devrais m’absenter plus souvent, tu fais des choses originales quand je ne suis pas là ! Qu’est ce que c’est ? » C’est alors que Jinx remarqua que l’attention c’était détournée du petit duo qu’ils formaient, chacun était revenus à sa conversation, elle sourit. « Alors beau brun que c’est-il passé pendant mon absence ? Irina m’a dit que tu n’étais pas rentré depuis deux jours. »

    Comme toujours Jinx s’était arrangé pour savoir ce qui se passait dans la vie de Casey, elle ne le faisait pas surveiller mais elle connaissait suffisamment de monde dans le quartier de Casey. Lorsqu’elle était aller frapper chez lui une heure plus tôt dans le veine espoir de le trouver, la voisine de son meilleur ami lui avait apprit que Casey n’avait pas remis les pieds chez lui depuis deux nuits. Jinx s’inquiétait pour lui mais ne voulait pas le laisser paraître, elle ne voulait pas l’inquiété, elle savait bien sur que ce qui s’était passer au Gradiva’s avant son départ pouvait retomber sur son meilleur ami, le patron avait du faire des recherches sur elle, c’était pour cela qu’elle s’était éloigné, afin qu’on ne la retrouve pas pendant un certain temps, mais peut être était-il venu voir Casey ? Pourtant le jeune homme ne portait aucune trace de blessure, enfin rien de visible sur les zones dévoilés par son tee shirt.

_________________



    I Try to Be Someone Else
    Someone You Can Be Proud
    But It's Not So Easy
    But I promess You, I try

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://south-of-heaven.jdrforum.com
Casey Lawrence
* Lui, c'est l'Admin Sympa }

avatar

Nombre de messages : 288
Age : 27
Humeur : Over book'
Date d'inscription : 11/05/2008

Feuille de personnage
Groupe: The Descent
Pouvoirs: Télékinésie
Relationships:

MessageSujet: Re: * I'm a poor lonesome CowGirl } [Cas']   Dim 24 Aoû - 0:30

    Perdre Jinx ? C’était comme inconcevable aux yeux du jeune homme. C’était sa meilleure amie, la personne qui devait le connaître mieux que personne, si ce n’est sa mère. Elle avait toujours fait partie de sa vie, et il ne voulait pas que ça change. Pourtant le doute et la crainte de la voir s’effacer et disparaître de son quotidien demeuraient présents. Chaque fois qu’elle partait, qu’elle travaillait, qu’elle s’éloignait de lui, Casey ressentait un vide. « Et si elle ne… » Ses pensées n’allaient jamais plus loin que ça. Pourquoi ? Parce qu’il se l’interdisait. Il tenait à elle, comme jamais il n’avait tenu à quelqu’un par le passé.

    Alors vous imaginez bien que la trouver à son comptoir, provoquant comme elle en avait l’habitude, cela sur un air plaisantin, ça ne pouvait que lui faire plaisir et le soulager. Cela pouvait se lire à travers son simple sourire. A sa première réplique, il ne répondit même pas. Tsss ! C’était tout elle ! Comme s’il allait la laisser traverser la ville, après tout ce temps. Il l’empêchait de se dévêtir, et pouvait aussi l’empêcher de sortir ! Si ça n’était que de lui, cela ferait longtemps qu’il l’aurait séquestrer chez lui et qu’il aurait veiller sur elle. Il n’appréciait pas vraiment son mode de vie, elle le savait, mais il la laissait faire. Après tout, il était qui pour lui interdire quoique ce soit ? Personne. Ces sujets, ils les évitaient généralement… Sachant l’un comme l’autre qu’il y a des choses qu’il est préférable de nier et d’ignorer.

    Le monde entier le faisait… Pourquoi pas eux ? Des populations toutes entières niaient des faits, de quelques natures qu’ils soient. Pour sa part, c’était ses craintes. Il vivait avec et pourtant faisait de son mieux pour faire comme si elles n’avaient jamais existées. C’est plus facile de vivre dans l’idée que tout va bien ; de vivre avec le cœur léger… Ca ne facilite pas toujours les choses, car ce serait bien trop simple. Mais dans les moments les plus difficiles, ça aidait pas mal, ça vous poussait à remonter la pente plus rapidement. Il avait grandit avec cette image, cet exemple, cette philosophie de vie. Sa mère avait niée durant une période. Comme tout le monde… Elle, elle n’avait pas accepté le décès de son mari. Elle était partie en France, emmenant Casey avec elle, tout cela pour ne pas avoir à admettre la tragique disparition de son mari, son absence au sein de leur foyer ; son absence définitive. Et Casey avait grandit dans cet état d’esprit.

    Mais passons… Ce soir, ses pensées n’allaient pas vers son passé, elles n’allaient pas vers l’Europe et sa veuve de mère. Le regard posé sur la jolie blondinette, il ne faisait même plus attention aux gens qui les entouraient. Il se contentait de l’écouter, avait même droit à un baiser sur la joue et à quelques petits mots. Puis s’en suivit le second round de leur joute verbale. Et voilà qu’elle le taquinait au sujet de la musique, alors qu’il lui préparait un coktail. Oula ! Malheureuse ! Chose à ne pas faire avec Casey… Et ça, elle devait s’en douter ! Un air surpris apparu sur son visage aux traits fins, alors que son sourcil gauche se relevait doucement.


    « Non mais vous l’avez entendu… ? T’es sûr d’être ma meilleure amie toi ? » - dit-il en posant ses mains sur le comptoir, y prenant appuis, tout en s’approchant d’elle, et lui tendant le verre.

    Il se recula finalement, et en moins de deux, monta sur un tabouret, pour finalement atterrir sur le comptoir. Etrange ? Non ça c’était normal chez notre beau brun. Même habituel ! Une collègue, occupant un poste de serveuse en salle, s’approcha du bar pour relayer le musicien, sachant très bien ce qu’il allait faire. Elle alla même récupéré la guitare de Cas’ derrière le comptoir et la lui tendit.


    « Je vais te montrer, pour la énième fois, ce que peuvent faire trois accords et mes quelques mots… »

    Il la défia du regard, et fit passa une première fois ses doigts sur les cordes, une à une, faisant résonner quelques notes claires. La serveuse baissa le volume de la sono pour laisser alors à l’artiste tout le loisir d’exercer son art. ^^ Et un, deux, trois quatre… Il était lancé… Le rythme venait d’emporter son doigté, il se laissait aller dans une composition transpirant le soleil et donnant envie de bouger.


[A écouter : C’est ma terre, version Live : >>>X<<< ]


    Il se baladait sur le comptoir, jouait à s’en brûler les doigts, et surtout s’amusait et prenait plaisir à partager tout ça. Voilà Jinx… Tu le provoques, tu le trouves ! Elle, elle sirotait son coktail, pendant que lui réanimait l’ambiance du club en deux, trois phrases. Les regards se posaient lui, les gens le suivaient volontiers dans sa vague rythmique, et ce qu’il appréciait le plus, il faisait apparaître des sourires sur les visages. La bonne humeur voyageait à travers sa musique et il adorait ça. Son petit show dura le temps d’une chanson, juste histoire de répondre à Jinx, et cela de façon originale. Il termina, le tout en totale improvisation, et après avoir reçu un paquet d’applaudissements, il redescendit du comptoir, posa sa guitare et se posa sur un tabouret. Il souffla un bon coup, tout en reportant son attention sur Jinx.

    « On disait… ? Eum… Ca te plait ?
    -Umh je devrais m’absenter plus souvent, tu fais des choses originales quand je ne suis pas là ! Qu’est ce que c’est ?
    -Ah, ah ! Top secret !
    -Alors beau brun que c’est-il passé pendant mon absence ? Irina m’a dit que tu n’étais pas rentré depuis deux jours. »


    Irina… ? Irina l’espionnait ? Haaaan ! Bon, Jinx s’était apparemment renseignée. Non mais celle-là alors ! C’est elle qui part pendant des jours entiers et quand il découche une nuit, elle joue au petit ange gardien… ? Où va le mooonde ?! xD Il souria doucement et haussa les épaules.

    « T’aimerais le savoir, hein ?! »

    Son sourire s’accentua davantage et il finit par répondre avec la plus grande simplicité du monde :

    « Je suis juste rentré tard… Irina devait dormir c’est tout… »

    A présent restait à savoir si la blondinette allait gober tout ça. Il avait l’air très sincère et jouait la comédie à merveille. Ca marche ? Ca ne marche pas ? Oup’s !

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jinx Winchester
* Elle, c'est l'Admin Sadique }

avatar

Féminin Nombre de messages : 519
Age : 28
Humeur : mon âme tombe dans le néant de la souffrance, mon cœur est déchiré. Pourquoi maman ?
Date d'inscription : 08/05/2008

Feuille de personnage
Groupe: The Descent
Pouvoirs: Electrokinésie
Relationships:

MessageSujet: Re: * I'm a poor lonesome CowGirl } [Cas']   Dim 24 Aoû - 20:16






    Jinx et Casey c’était une folle histoire de je t’aime moi non plus, parfois on aurait penser qu’ils avaient toujours vécut l’un avec l’autre et s'étaient constament taquiner, engeuler, on les avait d’ailleurs souvent prit pour un petit couple d’amoureux, mais ce n’était pas ce qu’ils étaient, même si parfois l’interrogation flottait dans l’esprit de la jeune femme, sa relation avec Casey était elle seulement celle de meilleurs amis, celle d’un presque frère avec sa sœur ? Mais a chaque fois que cette question venait effleurer les limbes de sa conscience Jinx la repoussait au loin, elle s’était fait la promesse de ne jamais plus s’attacher à un homme, si elle aimait quelqu’un elle pouvait le détruire, rayer sa vie de son esprit d’une simple décharge électrique, il suffisait qu’elle perde le contrôle pour tout perdre, elle tenait trop à Casey, si jamais il lui arrivait malheur par sa faute elle ne le se serait jamais pardonner, pas après tout ce qu’ils avaient traversés ensemble ses dernières années.

    Et malgré toutes ses années de complicités entre eux, Casey la surprendrait toujours, il était comme elle, imprévisible, sauf qu’il ne mettait pas sa vie en danger lorsqu’une folie le prenait contrairement à elle, non Casey passait toute son énergie dans la musique, et qu’elle musique. Il avait un don, non pas celui de faire bouger les choses par la pensée, non il avait un don, un don du cœur, celui de toucher et de réveillé quelque chose dans le cœur des gens qui l’écoutait, la musique était le moyen qu’il utilisait pour entrer en contact avec un monde froid et foncièrement mauvais dans l’ensemble. Jinx lui avait toujours envié cette implication au monde, ce pouvoir sur les gens, elle n’avait jamais souhaité avoir son charme et son assurance car tout les deux étaient bien dotés de ce côté là. Jinx avait peur de faire du mal avec son pouvoir et n’offrait rien aux autres a part la destruction et l’espoir d’utiliser son pouvoir pour traquer les « méchants », Casey lui apportait au monde la chaleur d’un sourire, le réconfort d’une chanson, la détente provoquer par une mélodie, sa voix réchauffait les cœurs les plus durs, ses mots enchantaient et transportaient vers un monde meilleur. Casey avait un don, un véritable don.

    Lorsqu’il monta sur le comptoir Jinx ne pu s’empêcher de se mettre à sourire, Casey était imprévisible, et l’entendre chanter était toujours un petit moment de bonheur, surtout après une éprouvante journée, comme celle-ci. Elle se cala confortablement sur son siège de bar, se reculant dans le dossier, étendant ses jambes devant elle, libérant sa chevelure blonde et masquant ainsi ses épaules musclées et bronzées. Quand il chantait, elle avait l’impression d’être comme à la maison, dans une bulle, elle aurait presque pu sentir la douceur de la soie lorsqu’elle se glissait sous les draps pour écouter la pluie ruisselée contre le toit.


    « Je vais te montrer, pour la énième fois, ce que peuvent faire trois accords et mes quelques mots… »

    Il la défia du regard, et elle lui sourit, de ce sourire si particulier qu’elle ne réservait qu’à lui celui d’une complicité au-delà des mots et d’une affection que l’on ne pouvait mesurer, elle l’aimait et il l’aimait. Il la connaissait par cœur, la comprenait, il savait quand elle avait de la peine, quand elle était blessé, ou quand son sourire n’était que façade. Ca ne s’expliquait pas, il savait en un coup d’œil de quoi elle avait besoin, et ce soir elle avait besoin de chaleur, de présence, elle avait besoin de lui. Il lui était essentiel, son seul pilier, celui qui était toujours là, toujours présent. Et lorsqu’il ouvrit la bouche et que les mots envahirent la salle, ils la touchèrent droit au cœur, « il était sa terre ». Et le voir aussi heureux était ce pourquoi elle venait souvent ici passé ses nuits, son sourire avait toujours le même pouvoir sur elle, déjà enfant le voir sourire la faisait sourire et même si 24 ans étaient passés elle souriait toujours autant. Jinx tapotait doucement de ses doigts sur le bar, en rythme avec son ami.

    Elle sirotait son cocktail en l’observant, le club semblait vibrer avec lui, c’était Jinx qui avait prononcé la fameuse phrase qui qualifiait depuis Casey, lorsque Casey souriait la guerre semblait ne jamais avoir eut lieu. Tout le bar tapait des mains en rythme, certains clients dansaient sur la piste de danse, il avait allumé quelque chose chez ses clients, une petite flamme d’espoir, tous le suivaient. Et lorsque la chanson se termina Casey reçut une salve d’applaudissement nourrie que Jinx ne rejoignit pas, elle savait qu’en la regardant dans les yeux il trouverait la réponse à sa question, avait elle aimé ?

    Lorsqu’il sauta du comptoir Jinx l’observa poser sa guitare et s’asseoir sur un tabouret en face d’elle, et enfin elle récupéra son attention. Et leur joute verbale reprit comme si de rien n’était. Et Jinx se décida enfin à poser la question qui hantait son esprit et que même ce petit moment de bonheur n’avait pas effacer de sa mémoire, Casey avait il été inquiété par les gorilles du patron du Gradiva ?


    « Non ça te ferrais trop plaisir si j’insistais, mais je ne savais pas que tu découchais, je croyais que tu emmenais tes conquêtes dans ton petit coin de Paradis personnel. » Elle faisait celle qui ne s’inquiétait pas et prenait sa réponse pour acquise, elle faisait celle qui acceptait la boutade, mais intérieurement elle se demandait si Casey éludait sa question parce qu’il s’était passé quelque chose.

    « Je suis juste rentré tard… Irina devait dormir c’est tout… »

    Irina, dormir ? Cette vielle femme était la pire commère que Jinx connaissait, voila pourquoi elle se renseignait toujours auprès d’elle quand Casey n’était pas chez lui, parce qu’elle n’allait jamais se coucher tant que ses voisins n’étaient pas tous au lit, mais ça c’était un secret que seule Jinx partageait avec elle. Devait elle lui dire ce pourquoi elle s’inquiétait ? Devait elle parler de Noah ? Du Gradiva ? Mais surtout devait elle lui parler de James ?

    « Ecoute Cas’… Tu sais que j’aime pas te forcer à me parler… Mais je crois que j’ai fais une connerie, une connerie qui pourrait t’attirer des ennuis, j’ai besoin de savoir si… » Elle respira a fond en empêchant les larmes d’afflurer dans ses iris « J’ai besoin de savoir si je t’ai mis en danger, si quelqu’un est venu… Si c’est le cas, il faut que je le sache. » Sa voix se transforma en murmure lorsqu’elle ajouter « Pour que je fasse ce qu’il faut pour que ca ne se reproduise pas, je ne peux pas te perdre, je ne peux pas. »

_________________



    I Try to Be Someone Else
    Someone You Can Be Proud
    But It's Not So Easy
    But I promess You, I try

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://south-of-heaven.jdrforum.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: * I'm a poor lonesome CowGirl } [Cas']   

Revenir en haut Aller en bas
 
* I'm a poor lonesome CowGirl } [Cas']
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une chimio avec Adriamycine + polyphénols et quercétine
» Pensées aux personnes handicapées!
» Standart's and Poor's et ... la Sicile !
» Les gênes de Lonesome Georges la tortue ne sont pas totalement disparus !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
* South Of Heaven } :: { Manhattan’s Borough * :: « Times Square » :: « Intimity »-
Sauter vers: